e-logistique et e-commerce
Appelez-nous: +41 22 307 78 09

Article(s) archivé(s) de la catégorie Non classé

Emaloja International : votre contact en France

Emaloja International : votre contact en France

Grâce à Emaloja International basé à Archamps, vous disposez de 12000 m2 de surface de stockage depuis nos entrepôts de la Roche-sur-Foron. E-commerce, préparation des commandes (picking & packing) et distribution sur toute la France et les pays de la CE. Contact téléphonique +33 450 87 60 58 – Athéna 1, Site Archamps, 74160 Archamps-France  info@emaloja.com

 

Ecom 2015 – Stand E07 – Mardi 21 et mercredi 22 Avril 2015.

Ecom 2015 - Stand E07 - Mardi 21 et mercredi 22 Avril 2015.

LOGO_eCom_Geneve_-_Salon_du...

Le salon eCom Genève est le plus grand rendez-vous professionnel dédié aux web, eCommerce, mobile et marketing digital en Suisse Romande. La 4ème édition s’est déroulée le 29 Avril 2014. 2’600 visiteurs professionnels ont pu venir à la rencontre de 160 entreprises (75% suisses, 25% étrangères) et assister à 60 conférences thématiques. La 5èmeédition se déroulera les Mardi 21 et mercredi 22 Avril 2015.

 

Banner-eCom-542x181-1

L’Esprit de St Andrews

L’Esprit de St Andrews

Cocktail des Décideurs

le jeudi 5 mars

dès 18h30 au Jiva Hill Resort

Un moment de convivialité autour d’un cocktail de qualité
– 2 simulateurs de Golf à votre disposition
– Présentation du nouveau Practice du Jiva Hill
– Dégustation de Whiskies de 18h30 à 21h00
– Cocktail dînatoire
– Terrasse pour les fumeurs
– Accès sur réservation uniquement
– Espace privatisé

Plus information

Suivez-nous sur facebook

Retrouvez toutes les nouveautés dans le domaine du e-commerce, du référencement, du digital marketing, de la logistique ainsi que les aventures de Nala et du team de voile emaloja.

Suivez-nous sur facebook

 

 

eCom 2014 stand E46 – mardi 29 avril 2014

eCom 2014 stand E46 -  mardi 29 avril 2014

LOGO_eCom_Geneve_-_Salon_du...

eCom Genève est le rendez-vous professionnel leader du web, du eCommerceet du marketing en ligne en Suisse Romande.

La troisième édition s’est déroulée le 30 Avril 2013. 2’300 visiteursprofessionnels ont pu venir à la rencontre de 140 entreprises (75% suisses, 25% étrangères) et assister à 56 conférences thématiques.
La 4 ème édition se tiendra le Mardi 29 Avril 2014 à palexpo Genève.

Le salon propose aux visiteurs professionnels un programme riche et varié avec un cycle de conférences thématiques, une zone d’exposition, des ateliers, des rendez-vous d’affaires, et des séances de formations.

bandeau-ecom

Du 23 au 25 Septembre 2013, stand Emaloja à Alger

Du 23 au 25 Septembre 2013, stand Emaloja à Alger

10e Salon International des Technologies de l’Information d’Alger : Opportunités d’affaires en Algérie

Deuxième puissance économique d’Afrique, l’Algérie a l’intention d’investir jusqu’à  4.5 milliards dans le secteur des Technologies de l’Information.

Dans le cadre de sa participation au 10e Salon International des Technologies de l’Information d’Alger, la Chambre de coopération économique et de développement suisse – arabe (CCED) propose à dix entreprises actives dans le domaine des TIC de profiter de l’occasion pour se faire connaître en Algérie et y développer des affaires. Être présent à ce Salon, qui se tiendra du 23 au 25 septembre prochain, est une opportunité exceptionnelle pour les entreprises genevoises.

Quelque 5000 professionnels sont attendus durant les trois jours de la manifestation, qui accueillera environ 150 exposants algériens et internationaux, répartis en dix secteurs d’activité. La CCED  y occupera un stand et représentera les dix sociétés genevoises sélectionnées. Elle fera également office d’entremetteur pour les entrepreneurs genevois et assurera le suivi des contacts établis.

Pour de plus amples informations et/ou faire acte de candidature: Cédric Ricou, Président de la CCED et Nathaly Moro, info@chamberswissarab.orgwww.chamberswissarab.org/salon-med-it/ – 10e Salon International des Technologies de l’Information d’Alger

 

 

30 Avril 2013 eMaloja à eCom Genève Stand E79

30 Avril 2013 eMaloja à eCom Genève Stand E79

LOGO_eCom_Geneve_-_Salon_du...

Le plus grand RDV du eCommerce, du Webmarketing & du digital en Suisse romande, le salon eCom s’adresse aux décideurs et chefs d’entreprises, e-commerçants, porteurs de projets, webmasters, responsables marketing & communication, IT, logistique… eCom est une opportunité unique de rencontrer des spécialistes internationnaux des secteurs

 medium_rectangle_ecom

Raconte moi une histoire…

Raconte moi une histoire...

Le storytelling, ou l’art de raconter une histoire

Le terme de storytelling vient de l’anglais et désigne le fait de raconter une histoire. Pourquoi raconter une histoire? L’histoire ou l’anecdote permet de marquer les mémoires, de toucher les esprits. Elle crée une familiarité entre la marque et les consommateurs ou toute autre cible. Elle rapproche et montre une approche différente de la marque que celle que les gens peuvent connaître. Une intimité s’instaure et les gens s’y identifient plus facilement. En racontant une histoire, l’entreprise développe un contexte affectif qui permet de plonger le client ou le prospect dans l’univers de la compagnie. Le storytelling permet ainsi de sortir des chemins publicitaires communs et ouvre une dimension plus humaine.

Les réseaux sociaux: terrain propice au storytelling

Faire parler l’entreprise contribuera à ce que les gens en parlent. Les réseaux sociaux sont les outils qui se prêtent évidemment le mieux à ce jeux. Le présent d’une marque est sa communauté car c’est elle qui la fait vivre au quotidien. Il est donc important de faire participer les prospects en leur proposant d’être acteurs de l’histoire.
Le storytelling est une méthode très similaire au cinéma, ainsi qu’aux jeux vidéo. Il s’agit de définir un ou des personnages, leurs conflits et une intrigue. L’idée est de donner le pouvoir aux gens afin qu’ils interviennent dans un univers stimulant où s’affrontent les personnages et le contexte. Les internautes peuvent ainsi évaluer la société en fonction des anecdotes racontées par l’entreprise et par d’autres clients. Ceci crée un très forte interaction et génère de nombreuses réactions (réponses écrites, sentiment d’appartenance, achats…).

Un bon storytelling pour booster sa newsletter

La newsletter est un exercice périlleux. Il est important d’informer ses clients des nouveautés et des évolutions de la société. Cependant, il est délicat de rester intéressent, de ne pas tomber dans l’ennui  lorsqu’on sait que la majorité des newsletters reçues sont automatiquement effacées et ce, souvent sans même être lues. C’est ici que le storytelling intervient. C’est une accroche qui retient le lecteur et, même si la news finira tout de même dans sa corbeille, il aura au moins prit le temps de lire le contenu et vous aurez réussi à être visible d’une manière positive.

Storytelling et e-commerce

Vous n’êtes pas sans connaître le célèbre site de vente en ligne E-bay. Figurez vous que des articles ont été vendu jusqu’à 28 fois leur prix initial. Par exemple, un verre à shot du Missouri, valant initialement 1 dollar a été vendu 76 dollars en utilisant le concept du storytelling. Comme quoi, une petite histoire ajoute une plus value importante, que le consommateur considère réellement.

Actuellement, le filon est encore sous-exploité dans la communication des entreprises en marketing digital mais se développe de plus en plus au vue de l’essor  et de l’engouement pour la communication de masse.

Joséphine Younane

200ème inscription au groupe e-commerce suisse sur Linkedin

200ème inscription au groupe e-commerce suisse sur Linkedin

Notre groupe e-commerce suisse sur Linkedin accueille tous les acteurs intéressés et rattachés, de près ou de loin, au secteur du e-commerce en Suisse. Nous y offrons la possibilité de partager des informations, de poser des questions à des experts, ou tout simplement de faire part de ses expériences dans le domaine.

Nous avons tenu à remercier le 200ème inscrit au groupe e-commerce suisse en lui offrant une Smartbox Aventure. Il s’agit de M. Laurent Duprey, consultant marketing internet.

Nous offrirons une nouvelle Smartbox au 500ème inscrit !

RTEmagicC_photo_smartbox_copie.jpg

Le e-commerce suisse se réveille

Le e-commerce suisse se réveille

Si les grandes enseignes semblent encore hésiter à se lancer dans le e-commerce, les startups, quant à elles, y trouve un marché en pleine expansion. Qu’est-ce qui empêche les « Grands » à passer à la vitesse supérieure ? La peur de perdre des ventes sur leurs marchés traditionnels ? Il semble qu’ici le « Grand » a tout à apprendre du « Petit » qui, lui, ose se lancer !

Etat des lieux du e-commerce en Suisse romande : La tendance aux startups

Depuis deux ans le e-commerce se développe fortement en Suisse romande. Mais, même si l’évolution est positive, elle est encore relativement timide en comparaison avec nos voisins européens comme la France ou l’Allemagne. Cette situation serait certainement due à la petite taille du marché. Mais, si le marché est petit, ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas attractif pour les nouveaux acteurs qui s’adressent à une clientèle locale.

Si les grandes enseignes sont encore réfractaires à se lancer dans le e-commerce de peur de concurrencer leurs canaux de distribution traditionnels, les startups, quant à elles, semblent trouver un marché qui leur est totalement ouvert. C’est d’ailleurs la tendance que l’on peut observer en Suisse romande : Beaucoup de boutiques en ligne suisses romandes sont des nouvelles enseignes, alors que les sociétés de services déjà implantées qui se lancent dans la vente en ligne se comptent sur les doigts d’une main.

Les recettes du succès

Contrairement à l’idée reçue que n’importe qui peut vendre n’importe quoi n’importe comment sur Internet et devenir millionnaire du jour au lendemain, le succès d’une boutique en ligne dépend d’une multitude de facteurs.

Tout d’abord, il faut une idée originale et innovante qui va parler aux clients potentiels. Il faut leur proposer quelque chose qu’ils n’obtiendront pas dans un magasin traditionnel. Par exemple, LeShop a compris qu’en enlevant la corvée d’achats à ses clients, il leurs permettrait de passer plus de temps en famille. Koala, quant à lui, offre à ses clients la possibilité d’essayer, bien tranquillement chez soi, toutes les paires de chaussures qu’ils veulent et de le renvoyer autant de fois qu’ils le désirent, le tout sans aucun frais de livraison ni de retour.

Ensuite, il faut veiller à attirer les intéressés et puis les fidéliser. Là est tout le travail du e-marketing. Dès la conception du site e-commerce il est important d’impliquer un professionnel du e-marketing et de continuer cette collaboration lorsque le site est en exploitation. Le e-marketing permet en effet non seulement de se rendre visible sur Internet mais aussi d’adapter la stratégie de son site en fonction des résultats obtenus par les outils de statistiques tels que Google Analytics ou Google Insight. L’avantage du e-marketing est que, contrairement aux canaux de publicité plus traditionnels, on peut directement analyser et mesurer l’impact de chaque action et de chaque campagne.

Enfin, il faut prévoir la logistique liée aux envois et aux retours de ses produits. Là aussi il est recommandé de s’entourer, dès le début d’un professionnel habilité à la gestion des flux logistiques, du stockage de la préparation des colis et du transport. Si un site peut être parfaitement géré à partir de son salon, il semble peu probable que sa cave ou son garage joue le rôle d’entrepôt.  S’entourer d’un logisticien permet de se dégager d’une grande charge de travail difficilement maîtrisable pour un novice et de se concentrer sur le cœur de son métier.

Les solutions e-commerce

Du côté des solutions utilisées, s’il existe une multitude d’outils e-commerce, beaucoup de sites sont encore développés sur mesure. Les solutions offrent en générale tout ce qui est nécessaire à la réalisation d’un site e-commerce, y compris les fonctions de back-office nécessaires pour les achats, la gestion de stocks, la livraison, la facturation et les statistiques.  Les plateformes qui sortent aujourd’hui du lot sont Magento et Prestashop (open source). Mais mettre en place et gérer un site e-commerce ne coûte pas trois francs six sous. C’est un projet qui peut demander beaucoup d’investissement, les professionnels du e-commerce articulent des prix de l’ordre de 20’000 CHF pour un petit projet.  Il existe à côté de cela des solutions « clé en mains », moins performantes et surtout moins personnalisées, mais qui offrent une alternative nettement meilleure marché et beaucoup plus rapidement effectives.

Source: Article paru sur market.ch

Marie Tsacopoulos

Page 1 sur 212
Contactez-nous

Nous ne sommes pas en mesure de vous répondre actuellement. Laissez nous un message et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

questions ou préoccupations? Je serais ravi de vous aider!

Cliquez sur ENTRER pour discuter
Aller à la barre d’outils